05.07 2017
Image Abilio Diniz - São Paulo - État de São Paulo, Brasil | about.me

Abilio Diniz - São Paulo - État de São Paulo, Brasil | about.me

De la boulangerie familiale au premier supermarché GPA

Le Grupo Pão de Açúcar (GPA) a été initié par la boutique fondée par le père d’Abilio Diniz (Découvrir le site about de Abilio Diniz). C'est sur une avenue fréquentée de la ville de Sao Paulo que son père ouvre sa toute première boulangerie. Pour faire croître son propre groupe, il s'est inspiré de la réussite de Carrefour, dont il a connu les créateurs en 1974. Le commerce écrira son avenir avec les supermarchés, voilà l'avis du père d'Abilio Diniz dès la fin des années cinquante.

Un entrepreneur puissant au sein du sous-continent brésilien

Durant l'année 2011, Abilio Diniz intègre la Chambre de Politique et de Performance et gestion, qui a comme ambitions de rendre concurrentielles les firmes brésiliennes et d’augmenter l’efficacité des services publics. Sur le sous-continent brésilien, l’un des hommes les plus influents n'est autre qu'Abilio Diniz. Au sein des 100 personnes ayant le plus d'influence sur le sous-continent brésilien, on trouve le businessman, selon l’hebdomadaire du Brésil "Epoca".

Le groupe Pão de Açúcar affronte la rivalité de Carrefour sur ses terres brésiliennes. GPA retrouve son équilibre financier après la crise économique et commence à discuter de collaboration avec le groupe Casino. Le barrage de Jean-Charles Naouri mais aussi l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement vont faire échouer le regroupement de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Abilio Diniz est de nouveau en mesure de projeter des investissements dans n’importe quel secteur économique grâce à un accord à l'amiable signé en septembre 2013 avec le groupe français, lequel le délivre de la clause de non-concurrence.

Un patron qui a traversé les difficultés

Le plan de sauvegarde drastique mis en place par Abilio Diniz permet de préserver le groupe Pão de Açúcar, qui licencie vingt mille collaborateurs, ferme un tiers des magasins et vend son activité au Portugal. Dans les années 1980, il est membre du Conseil Monétaire brésilien en pleine période d'extrême inflation. Au début des années 90, en pleine crise, le groupe Pão de Açúcar dirigé par Abilio Diniz fait face à d'importantes difficultés financières.

Abilio Diniz pratique la religion catholique, il voue un culte à Sainte Rita, la patronne des causes sans issue. Homme pour qui les valeurs de la famille sont fondamentales, l'entrepreneur est le père de 6 enfants. Dans le football, Abilio Diniz appartient au comité de consultation du São Paulo Futebol Clube et il a fondé le groupe de foot d’Audax, dont le but est de déceler les jeunes potentiels.

Abilio Diniz, une enfance formatrice

Abilio Diniz a vu le jour en décembre 1936 dans la capitale économique du Brésil. Les enfants du quartier où il habite le considèrent comme souffre-douleur au cours de sa jeunesse. Dans les années 1950, le jeune homme sort diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas à São Paulo. D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz a émigré au Brésil au moment de la crise de 1929